Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Jeudi 28 décembre 4 28 /12 /Déc 09:52

1ère partie : ELECTRICITE

Chapitre 2 : L’intensité du courant

 

I               Notion d’intensité

 

 Vous avez déjà constaté que 2 lampes placées en série éclairent plus faiblement qu’une lampe seule (cours 5ème)

 

Vous connaissez cet appareil qu’on appelle variateur et qui permet de faire varier la luminosité des lampes.

             Dans les 2 cas précédents c’est la variation de l’intensité électrique qui amène la variation de l’intensité lumineuse.

             Comme la tension électrique, l’intensité électrique est une grandeur mesurable.

 II             Mesurer une intensité ( I )

a)        Unité de mesure :

L’unité d’intensité est l’ampère de symbole A. On utilise souvent un sous-multiple de l’ampère :

           Le milliampère : 1 mA = 0,001 A = 10-3 A


b)        Appareil de mesure :

 

 

L’appareil de mesure est encore le multimètre en fonction ampèremètre. Nous utiliserons les bornes : COM  et A ou mA

 - symbole de l’ampèremètre :   

 

 

 

 

 

 

 

 Dans un circuit il doit être monté en série 

 

c)         La mesure de l’intensité dépend-t-elle de la position de l’ampèremètre dans le circuit ?

Schéma 1

Schéma 2

Branché ampéremètre  I = 0,10 A

Branché en milliampéremètre I = 100 mA

Branché ampéremètre  I = 0,10 A

Branché en milliampéremètre I = 100 mA

 


L’intensité ne dépend donc pas de la position de l’ampèremètre.

 

III        Intensité dans différents circuits

 

 1)      Dans un circuit comprenant une seule lampe.

 

 

Le premier milliampéremètre mesure 100 mA      Le second mesure 100 mA

 


Que dire de l’intensité en chaque point du circuit ?

Elle est la même

 La relation est donc :

I1 = I2 

  Que se passe-t-il quand on ajoute un récepteur dans le circuit ?                    

           L’intensité du courant diminue   


 2)      Dans un circuit comprenant 2 lampes.

 

 

LES LOIS DES CIRCUITS  

           I) RELATION  ENTRE  LES  INTENSITES  (dans les différents montages)

                                                                                                     

                   Remarque: il s'agit de mesurer l'intensité électrique dans le circuit principal et dans les différents dipôles pour chacun des montages:

         

          a) Montage en série                                                b) Montage en dérivation

 

 

                                  U                                                                                                                                               U

 

 

 

 

 

         



 

 


          Mesures: (par exemple)                                        Mesures: (par exemple)              

 

          I = 202 mA           La relation est donc:                 I =  0,51 A   La relation est donc:

 

           I1 = 202 mA         I = I1 = I2                                I1 = 0,41 A             I = I1 + I2

           I2 = 202 mA                                                         I2  0,10 A       

 

          Conclusions:                                                                       

 

Dans un montage en série, l'intensité du courant est la même en tout point du circuit.

 

 

Dans un montage en dérivation, l'intensité électrique qui traverse la branche principale est égale à la somme des intésités électriques qui traverse la branches secondaires.

 

                

Ces lois que vous venez d'énoncer sont appelées: Lois des intensités          

 

a)        Placées en série

I = I1 = I2

         

           Dans un montage en série l'intensité, est la même en chaque point du circuit. 

 

b)        Placées en dérivation

 

A quoi est égale l’intensité dans la branche principale ?

l’intensité dans la branche principale (par exemple I1 est égale à la somme des intensités des courants (par exemples I2 et I3) dans les branches en dérivation.

           La relation est donc :

 

I1 = I2 + I3 

         

           Pourquoi dans ce cas est-il possible de comparer l’intensité électrique à une circulation d’automobiles?

A un carrefour le nombre de voitures qui arrivent est égal au nombre de voitures qui en partent


 IV        Synthèse :Loi des circuits

 

  Relations concernant les lois de circuits

 

 

Montage en série

Montage en dérivation

Intensités

(I, I1 et I2)

I = I1 = I2

I = I1 + I2 

Tensions

(U, U1 et U2)

U = U1 + U2

U = U1 = U2

 

 

 

 

 

Par M. Ribouchon - Publié dans : physiquechimie
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Concours

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus